11-13 AVRIL 2019

Accédez aux Vidéos

le 26/10/2018 par SacreBleu

DES MINOTS INCONSTANT S'INCLINENT FACE AUX SURPRENANTS HONGROIS

Comme lors de leur premier match, les Français démarrent pieds au plancher et mène 3-1 après 6 minutes de jeu. La réaction hongroise ne se fait pas attendre, les garçons de Krisztián Kárpáti repassent devant rapidement (4-3 à la 10’). Le chassé-croisé continue pour voir les bleus mener 7-6 au quart d’heure de jeu. Portées par Baptiste Damatrin (4 buts) et Bálint Bence (4 buts), les deux équipes se rendent coup pour coup (9-9 à la 19’). 20e minute, c’est le moment choisi par Drevy Paschal pour enflammer la salle Luc Abalo avec une roucoulette bien sentie.

Auteurs d’un 3-0 en 2 minutes, les Hongrois prennent le large dans ce dernier tiers de la première période (13-10). Prévisibles en attaque, les Minots se font prendre en contre dans leur dos et accusent un retard de 5 buts à 3 minutes de la sonnerie. C’est finalement menés 17-11 que les jeunes Français rentrent aux vestiaires.


C’est Baptiste Damatrin (encore lui) qui tente d’insuffler un vent de révolte côté français avec 4 buts au retour des vestiaire pour revenir à 18-14 (35’). En supériorité numérique et avec une agressivité défensive retrouvée, les Minots s’offrent des contres rapides et n’affichent plus que 2 buts de retard à la 38e. De nouveau très brouillons offensivement, c’est un Valentin Gouy en feu dans le but français qui permet à son équipe de ne pas sombrer (20-16 à la 41’). En face, le roc Benedek Nagy lui répond de fort belle manière en repoussant 2 tirs ouverts de Baptiste Damatrin à l’aile (16’, 17’), puis la tentative de Josué Charti plein axe (19’).

Des Hongrois en échec offensivement, à l’image du flamboyant Bence Bálint complètement éteint par la défense française en seconde période, laissent leur chance aux Minots de revenir dans le match : 22-20 à 9 minutes du coup de sifflet final. Avec Damatrin passé à la mène et Paschal à l’aile gauche, les Bleus retrouvent une meilleure fluidité offensive et restent à porter de tir pour offrir au public 5 dernières minutes de feu (24-22 à la 55’). Il reste 2 minutes à jouer quand Eric Quintin pose son temps-mort. 30 secondes et une perte de balle française plus tard, c’est le coach hongrois qui répond avec un nouveau temps mort. Auteur d’un match exceptionnel dans le but hongrois, c’est Benedek Nagy qui met fin au suspens avec une ultime parade devant Mathieu Salou (59’).

Sur courant alternatif, les Minots s'inclinent une seconde fois et devront hausser leur niveau de jeu demain contre l'Egypte. Les Hongrois, eux, s'offrent une finale innatendue face à l'Italie.

Score final : France 23 - Hongrie 25
Final score: France 23 - 25 Hungary

Krisztián Kárpáti, coach de la Hongrie :
"On a fait un super match. La France est une grande nation, c'est fort de les battre. On a fait une très grande première mi-temps, c'était plus dur en deuxième, les gars étaient fatigués. Les Français ont commencé a jouer vite et on a été en difficulté. À deux minutes de la fin, j'ai demandé à mes joueurs de tenir et de travailler sans ballon. Demain, c'est un autre match qui nous attends !"
"We did a great match. France is a big nation, it's an important result to defeat them. We did a strong first half, it was more difficult in the second one, my lads were tired. French started to play fast et we were in trouble. Last time out, 2 minutes to the end, I asked my players to keep the score and to work without the ball. Tomorrow, it's another match!"

Daouda Karaboué, coach des gardiens de la France :
"C'est difficile. On attends plus de nos joueurs, on veut qu'ils élèvent leur niveau, on essait de les faire progresser. Nos gardiens ont été bons aujourd'hui mais comme je dis souvent, il faut faire les arrêts décisifs, ceux qui aident ton équipe. Certains arrêts auraient pu l'être mais il y avait deux très bon gardiens en face également."
"It's tough. We expect more from our players, we expect them to raise, we're trying to help them to progress. Our goalkeepers did a good match but as I always say, you need to do the stop what makes the difference. Some stops today could be decisive but the Hungarian goalkeepers were very impressive tonight."

Baptiste Damatrin, ailier gauche de l'équipe de France :
"On démarre pas mal et après on a un trou d'air en fin de première mi-temps. Manque de concentration, perte d'intensité... Derrière on revient des vestiaires comme des morts de faim mais on a fait trop d'erreurs. Le coach m'a mis à la mène à la fin, c'est plutôt nouveau pour moi mais je n'ai pas réussi à aider l'équipe comme je l'aurai aimé. Demain, il va falloir gagner pour respecter le coq qu'on a sur le maillot."
"We started well but after we had a blow out at the end of the first half. Focus, intensity... we missed a lot of ingredients. Then we came back determinated but we did too many mistakes. The Coach has tried to position me as a playmaker, it's pretty new for me. Unfortunately I couldn't help my team as much as I hoped. Tomorrow, we need to win in order to respect the badge we wear on our jerseys."

FULL GAME 

DAILY BULLETIN

Retour

Nos partenaires & Mécènes Nos partenaires & Mécènes