Tournoi Pierre Tiby

TIBY Handball Tournoi international handball jeunes

26 – 27 – 28 octobre 2017
00
s
00
j
00
h :
00
m :
00
s
semaines jours heures minutes secondes

DAY 3 I FRANCE - RUSSIA

le 31/10/2017 par SacreBleu

Dans la lignée des quatre dernières éditions, le TIBY Handball 2017 a été remporté par l’équipe de France dans un dernier match à suspens. Une première étape concluante pour le nouveau groupe jeune.

À l’instar des A, le tournoi a peut-être commencé trop “facilement”. Les bleuets ont en effet été très appliqués et on bien pris leurs marques face à la Roumanie (41-19) et la Belgique (38-24), mais on attendait un adversaire avec un peu plus de répondant pour pouvoir vraiment juger ce nouveau cru. La Russie également aisés vainqueurs des belges (27-22) et roumains (25-21), même si les scores sont moins fleuves, offrait en clôture cet occasion de voir un match test.

UN DÉBUT DE MATCH MANQUÉ…

Le test aura été réel. En dilettante durant l’entrée de match, les bleuets se mettent très rapidement en difficulté. Seul un tir lointain de l’arrière droit Mathieu Salou permet de passer au-dessus de la grande 0-6 russe (1-5, 7e). La défense en 1-5 très haute permet de reprendre de la confiance avec des contres conclus par Sadou N’Tanzi. L’ailier gauche Baptiste Damatrin, un autre membre du pôle d’Eaubonne, se distingue également par deux buts coups sur coups qui permettent de garder espoir (6-9, 15e). Un espoir qui se maintien bien qu’en face l’arrière droit Sergei Ivanov, et le gardien Vadim Kondratenko font plus que faire tanguer le bateau bleu.

… MAIS PLEIN DE PROMESSES

La seconde ligne des bleuets va être plus efficace, avec un Kenny Vermont survolté (9-9, 18e) et des contres qui se multiplient à l’image de celui d’égalisation de Tahu Lufuanitu (11-11, 22e). Quand la base arrière accélère, les balles parviennent plus facilement sur les pivots ou aux ailes, c’est de là que Rayan Bouteig et Mathieu Vigneron parviendront à offrir les premiers avantages. “Chacun cherche un petit peu ses repères. Il y a de la fatigue et un peu de pression, mais ça fait partie de l’éducation” commentera Daouda Karaboué aux micros du Tiby à la pause (15-14, MT). Au retour des vestiaires, la première ligne de retour sur le terrain ne fera pas les même erreurs qu’en première période et va offrir quatre buts d’avances (21-17, 43e). L’avance va cependant fondre, notamment en raison d’une double infériorité qui coûte cher (23-23, 49e). Dans le money-time, chaque équipe aura tour à tour l’avantage puis l’occasion de l’emporter. Mais entre deux équipes vaillantes le nul était mérité (26-26, SF), suffisant pour emporter le tournoi une 5e fois consécutive, et obtenir un premier trophée pour cette génération.

Article tiré de HandNews, rédigé par Maxime Thomas

 

retour