04-05-06 novembre 2021

Accédez à la billetterie

le 2021/08/17 par SacreBleu

Les U19 masculins sont arrivés en Croatie où ils s'apprêtent à disputer leur Championnat d'Europe. Après 5 matches de préparation, les Minots attaqueront les matches officiels avec l'Autriche, le Portugal et le pays hôte, la Croatie. Il va falloir être à la hauteur tout de suite. Après une longue parenthèse et une préparation en dent de scie, l’équipe n’est sûre de rien dans cette compétition relevée.


Les joueurs d'Eric Quintin manquent la qualification pour le tour principal de l'Euro. C’est tout sauf une surprise pour l’encadrement de cette jeune équipe de France masculine. Le premier stage de préparation estivale avait étalé les lacunes d’une génération trop longtemps livrée à elle-même durant cette pandémie. Le premier tour continental n’a fait que confirmer les inquiétudes, au gré d'une victoire contre l'Autriche (32-24) et deux défaites face au Portugal (26-29) et la Croatie (25-26), synonymes d’une élimination prématurée. La marche était trop haute, les Minots n'ont pas su inverser la tendance. Ils doivent cependant poursuivre ses efforts pour décrocher la meilleure place possible.
 




Désormais l'objectif affiché est de terminer à la neuvième place. Les Minots affrontaient la Norvège. Bien emmenés par le demi-centre des Rouge et Bleu, Baptiste Clay, auteur de six buts sur autant de tentatives, les jeunes français ont parfaitement maîtrisé leur sujet et se sont imposés avec la manière (18-30). Le lendemain, ils faisaient face à la Russie. Une nouvelle fois, la partie a été à sens unique puisque les Tricolores menaient déjà de dix longueurs au repos (17-7), avant d’enfoncer le clou lors des 30 dernières minutes (36-17).
 




Les Minots ont relevé la tête en cette seconde semaine continentale. Au gré de trois larges victoires sur la Norvège (30-18), la Russie (36-17) et l’Italie (30-23), avant de caler sur la dernière marche pour l’honneur. Et une neuvième place abandonnée largement à la Hongrie finalement (25-35). Pour sa dernière à la tête de cette sélection, avant de se tourner notamment vers le beach et la formation, Eric Quintin préférait retenir le match face à la Croatie (25-26). « Oui en terme de consistance et de combativité, ce dernier match de poule face au futur finaliste restera la référence de cette aventure ». TOP 10 pour finir, un Euro pour apprendre. 
 

Back

Our partners & Patrons Our partners & Patrons