16-18 AVRIL 2020

Accédez aux Vidéos

le 2019/09/13 par SacreBleu

Aller au combat et ne rien lâcher, c'est l'état d'esprit du jeune pivot français.

À un mois et demi de l'ouverture du Tiby Handball à Eaubonne dans le Val d'Oise, nous entamons notre série d'Interviews pour présenter la génération 2002-2003. Espoir du handball français au poste de pivot et pensionnaire du Montpellier Handball, Baptiste Joblon est le premier à répondre à nos questions. 


Tiby Handball : Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Baptiste Joblon : « Je m'appelle Baptiste Joblon, j'ai 16 ans, je suis né le 16 Février 2003 à Compiègne en Picardie. J'ai commencé le handball à l'âge de 8 ans à l'USAM Nîmes Gard, j'ai ensuite déménagé pour le travail de mes parents à Montpellier. Je suis rentré au Pôle en 3ème et là je suis en classe de première et je vais attaquer ma troisième année de Pôle Espoirs ».

Tiby Handball : Tu évolues au poste de pivot sur le terrain. Quelles sont selon-toi les qualités à avoir pour être un bon élément à cette position ?

Baptiste Joblon : « Pour être un bon pivot il faut être assez véloce, avoir beaucoup de jambes, de cannes et surtout ne rien lâcher et aimer le combat parce que c'est vraiment un poste qui est très combatif. Il ne faut pas rechigner à aller au combat et à prendre des coups ».


 

Tiby Handball : Tu as la particularité de jouer avec les -18 ans Nationaux comparé aux autres joueurs de ta génération qui évoluent déjà dans les effectifs réserves. Tu t'entraînes ceci-dit avec la N1 et tu as la chance de côtoyer sur le terrain des joueurs qui côtoient eux-mêmes l'effectif pro...

Baptiste Joblon : « Tu as tout a fait raison, je suis un des seuls joueurs à être en équipe de France et à jouer en -18 Nationaux mais tout le reste de la semaine je m'entraîne avec la Nationale 1. Il me manque encore un peu de physique et de maturité pour pouvoir évoluer avec eux. Montpellier est un grand club donc il y a beaucoup de concurrence. M'entraîner avec la N1 m'apprend énormément, j'ai la chance d'avoir à mon poste deux bons pivots devant moi et j'apprends beaucoup avec eux, ils sont très sympas et me donnent beaucoup de conseils. Pouvoir m'entraîner avec les plus grands me fait beaucoup avancer et c'est une réelle chance! ».

Tiby Handball : Quelles seront tes attentes personnelles et tes objectifs pour cette nouvelle saison ?

Baptiste Joblon : Tout d'abord, il y a donc le Tiby qui arrive très vite en Octobre, j'espère pouvoir être sélectionné pour cet événement parce que c'est un événement majeur pour la catégorie U19 et après, faire une très bonne saison avec les -18 Nationaux et se qualifier en Falcony. De plus, j'ai l'envie de progresser, de prendre encore du physique et pourquoi pas faire quelques feuilles de match avec la N1 cette saison. Sans oublier les Interpôles qui sont aussi très importants. Pour finir, scolairement bien travailler à l'école et avoir mon Bac de Français».

Tiby Handball : Tu évoquais le Tiby dans ta réponse précédente. Qu'est ce que ça représente pour toi ?

Baptiste Joblon : « Depuis que j'ai commencé le handball, j'ai toujours entendu parler de ce tournoi, c'est quelque chose d'énorme. Il y a tous les grands joueurs qui y sont passés, Richardson, Villeminot, Bos, Fabregas... C'est un peu comme La Mecque du handball (rires), c'est le tournoi international pour les jeunes à ne pas rater. Je serai vraiment très très fier de pouvoir participer à ce tournoi et en plus si je venais à y participer il y aurait ma famille qui viendrait. Je vais tout donner pour tenter d'y participer ! ».

Tiby Handball : Tu as eu la chance de participer l'été dernier aux FOJE. Qu'est-ce que tu as pu retenir de cette première grande expérience avec les Tricolores ?

Baptiste Joblon : « C'était vraiment une expérience inoubliable, un truc de malade. J'ai travaillé pour, j'avais déjà participé à un stage en avril avec une espèce de revue d'effectif après les Interpôles. Quand je suis arrivé à mon second stage à Belfort avec la génération 2002 qui avait gagné les Championnats Méditerranéens, j'étais le petit nouveau, on était 4 nouveaux et au final on est parti à seulement deux de 2003. J'ai été vraiment bien accueilli, j'ai beaucoup appris, surtout comme quoi rien n'est perdu. Je suis arrivé en position d'outsider et j'ai réussi à gagner ma place. On termine à la 4ème place. Cette compétition m'a vraiment fait grandir, sur le stresse, la gestion de soi-même. C'était quelque chose à vivre une seule fois dans sa vie ! ».

Tiby Handball : Souhaites-tu rajouter quelque chose pour conclure cette interview ?

Baptiste Joblon : « Pour commencer je tiens à te remercier toi pour cette interview, j'espère te retrouver au Tiby et être pris pour la compétition. Merci à tous les entraîneurs qui m'ont suivi depuis tout petit et fait progresser. Merci au staff de l'équipe de France U17 qui m'a embarqué dans cette aventure. Merci aussi au staff technique du MHB, Frédéric Anquetil, Jérôme Diaz et Renaud Boulanger, sans oublier Patrick Teyssier, responsable du Pôle Espoirs d'Occitanie ».

Propos recueillis par Mickaël Nassieu. 

Back

Our partners & Patrons Our partners & Patrons